02 41 66 27 66

La revalorisation des métiers en pratique

Le contexte

Cela fait longtemps que les rémunérations dans le secteur du Domicile n’évoluent pas, provoquant au fil du temps un manque d’attractivité de ces métiers. Celui ci est devenu criant en 2020 au fur et à mesure de l’évolution de la crise sanitaire. Le différentiel entre l’utilité sociale des métiers du domicile et leur niveau de rémunération saute désormais aux yeux des différents acteurs.

La revalorisation des métiers hospitaliers et EHPAD a été massive et immédiate en septembre 2020. L’écart se creuse donc de façon conséquente avec les métiers du Domicile. Les difficultés de recrutement sont désormais intenses pour l’association avec une incapacité répétée à répondre aux besoins des personnes âgées.

Pour autant, à ANJOU ACCOMPAGNEMENT, les réunions de secteur fin 2019 sur le Projet de Service du SAD ont été l’occasion de pointer l’importance de la reconnaissance des métiers. Depuis, des accords ont été négociés avec les syndicats de l’association (CFDT et CGT) pour des mesures de reconnaissance pour les salariés qui font des interventions d’urgence, des week-ends supplémentaires, etc.
Pour le SAD et le SSIAD, sur proposition du Gouvernement, l’association a versé une prime de pouvoir d’achat en janvier 2020 et une prime Covid en juillet 2020. Parallèlement, l’association a soutenu la mobilisation des salariés en juin, novembre et janvier pour revendiquer une évolution des rémunérations.

Une volonté politique conduisant à une décision historique !

Jeudi 18 mars 2021 : Christian GILLET (à droite), Président du Conseil Départemental et Youssef HARICHE (à gauche) Président d’ANJOU ACCOMPAGNEMENT, signent un Contrat Pluriannuel d’objectifs et de Moyens de 5 ans.

La mobilisation a porté ses fruits ; le Conseil Départemental a proposé aux associations de signer un contrat de 5 ans qui prévoit une hausse des salaires des intervenants du SAD. ANJOU ACCOMPAGNEMENT a décidé de signer ce contrat avec le Département pour bénéficier d‘une dotation à reverser aux intervenantes ; elle va permettre, dès le 1er avril 2021, une première augmentation des salaires entre 1 et 10 % environ suivant l’ancienneté et le diplôme des intervenantes.

Grâce à cette dotation, ANJOU ACCOMPAGNEMENT va prendre de l’avance sur la mise en place de l’Avenant 43 à la Convention Collective de Branche du 26 février 2020 ; son agrément Ministériel qui vient tout juste d’être agréé, ne sera applicable qu’au mois d’octobre et ce n’est qu’à ce moment-là que la totalité de l’augmentation prévue pourra être opérée.

Suite à la signature du contrat avec le Département, ANJOU ACCOMPAGNEMENT a signé le 26 mars avec les syndicats CFDT et CGT un accord de revalorisation des salaires qui sera appliqué dès le 1er avril 2021.

Cette disposition est historique car c’est la première fois qu’un Conseil Départemental accorde une dotation supplémentaire pour permettre d’augmenter les salaires des aides à domicile avant même que l’arrêté d’application ne soit publié. Ainsi, nous faisons partie des 5 premiers SAD en France à commencer à mettre en œuvre l’avenant 43 avant son officialisation.

Vendredi 26 mars 2021, le Président Youssef HARICHE (au centre) signe l’accord salarial avec les délégués syndicaux Françoise AUVRIGNON (CFDT à droite) et Hervé MAREST (CGT à gauche)

Une opportunité pour les intervenantes à domicile

L’avenant 43 dont nous parlons prévoit notamment une nouveau système de classification des emplois et des rémunérations permettant, entre autre, de porter les premiers salaires au-dessus du Smic.

Ainsi, les salariés vont pouvoir construire un « plan de carrière ». Elles pourront, en fonction des différentes formations spécifiques suivies pour intervenir auprès de publics nécessitant des compétences adaptées à leur pathologie, valoriser ces compétences sur leur fiche de paie. Cumulées avec l’ancienneté et les diplômes obtenus, les intervenantes seront davantage rémunérées à leur « juste valeur ».

Les tarifs bougent au 1er avril 2021

Les tarifs des prestations évoluent à partir du 1er avril 2021 pour tenir compte de cette revalorisation des métiers impulsée par le Département. Chaque bénéficiaire du SAD recevra une lettre précisant l’évolution de sa situation individuelle.

Une deuxième étape à l’automne

Avec l’application de l’Avenant 43 à la Convention Collective de la Branche en octobre, chaque intervenante du SAD pourra, dans quelques mois, compter sur une augmentation en fonction de sa qualification, de ses compétences et de son ancienneté. Suivant la situation professionnelle de chacune, cela pourra représenter entre 20 et 200 € de plus par mois.

Cette revalorisation est la concrétisation de la volonté politique de l’association d’améliorer les conditions d’emploi des salariés du Domicile. Elle donne un socle pour retrouver de l’attractivité des métiers et proposer des parcours professionnels.